Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2001
Tome : 152
Volume : 4
Pages : 325-333
Titre : Maturation postnatale des différents types cellulaires du parenchyme de la glande pinéale ovine : étude ultrastructurale et inmuno-électronique
Auteurs : S. REGODON, J. MASOT, A. FRANCO and E. REDONDO
Résumé : Des techniques ultrastructurales et inmuno-histochimiques ont été utilisées afin d’étudier le parenchyme de la glande pinéale sur 18 brebis Merinos, dont l’âge postnatal est compris entre un mois et 2 ans. Ces animaux furent classés par groupes d’âges, chacun d’eux contenant 6 brebis (3 mâles et 3 femelles): premier groupe (1 mois, 3 et 6 mois de développement postnatal), second groupe (9 mois, 1 an et 2 ans) et troisième groupe (> à 2 ans de développement postnatal). Deux types cellulaires ont été différenciés : les pinéalocytes et les céllules intersticielles. Les pinéalocytes manifestent une évidence morphologique en ce qui concerne leur activité fonctionnelle, avec un développement considérable des organelles impliquées dans la synthèse proteinique, spécialment à l’âge de 9 mois à 2 ans. A partir de 3 ans le déclin cellulaire est évident. Le développement des cellules intersticielles est similaire à celui des pinéalocytes. Le tropisme vasculaire observé, suggère que ces cellules à part leur fonction classique de support pourraient également jouer un rôle plus important comme barrière selective dans l’échange de substances entre le parenchyme et les vaisseaux sanguins. Le reste de la glande est composé d’un tissu riche en collagène, contenant, spécialement dans le groupe 2, d’abondants capillaires non-fénêtrés ainsi que des fibres nerveuses non-miélinisées. De nombreux éléments marquent l’intense activité fonctionnelle de la glande pinéale ovine pendant le développement postnatal. Cela inclue : un haut degré d’innervation et de vascularisation; de nombreuses zones d’union entre les pinéalocytes, entre les cellules intersticielles et entre les deux types de cellules; évidence morphologique de l’activité secretrice dans les pinéalocytes et finalement le tropisme vasculaire des cellules intersticielles. Cette évidence morphologique s’étant manifestée à partir de l’âge de 9 mois à 2 ans, ce qui permet de supposer que la glande est plus active dans ce groupe d’âge.
Mots clés : pinéalocytes - cellules intersticielles - ultrastructure - glande pinéale - ovin.
Correspondance : Dr. S. REGODON.
Adresse : Departamento de Anatomía. Facultad de Veterinaria, Universidad de Extremadura, 10071 Cáceres, España.
Liens : pdf

[Retour]