Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 1999
Tome : 150
Volume : 12
Pages : 965-974
Titre : Etude cytologique et biochimique du fer médullaire chez les chiens atteints de leishmaniose et sa relation avec des paramètres sanguins et sériques
Auteurs : D. RODES, M.C. ACENA et M. GASCON
Résumé : La leishmaniose canine se développe parallèlement à des symptômes hématologiques, fondamentalement avec l'anémie. La moelle osseuse étant l'organe hématopoiétique, c'est dans celle-ci que le parasite se multiplie activement. C'est la raison pour laquelle nous avons procédé à une étude du myélogramme, un hémogramme complet, une analyse cytochimique du fer et une évaluation de certains paramètres biochimiques sur des chiens présentant une leishmaniose. Dans les résultats du myélogramme il faut remarquer la diminution de la série érythroïde totale, une augmentation des neutrophiles segmentés et dans bon nombre de cas, une augmentation des lymphocytes et des macrophages ainsi que la présence de granulomes chez 87 % des animaux étudiés. Suivant les corrélations obtenues, la charge parasitaire semble jouer un rôle important dans l'augmentation de certains types cellulaires tels que les macrophages ainsi que dans le développement de granulomes, elle a également un effet négatif sur la série érythroïde totale. Dans l'étude du fer médullaire on remarque une diminution des sidéroblastes et une augmentation des sidéroblastes en anneau et des dépôts de fer, Quant à la biochimie, la plupart des animaux ont présenté une augmentation de l'urémiede la créatinine et des protéines totales, alors que l'hématologie a confirmé la présence d'une anémie arégénérative chez 55 % des animaux. Il semble y avoir, dans la moelle osseuse des chiens atteints de leishmaniose, une réaction inflammatoire, une hypoplasie érythröide et un blocage du métabolisme du fer. Tout ceci définit à terme une anémie arégénérative d'origine inflammatoire.
Mots clés : leishmaniose, moelle osseuse, anémie, fer, chien
Correspondance : D. RODES
Adresse : Departamento de Patologia Animal, Facultad de Veterinaria de Zaragoza, Av. Miguel Servet 177, 50013 Zaragoza, Spain

[Retour]