Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 1999
Tome : 150
Volume : 4
Pages : 341-348
Titre : Efficacité du lactate d'halofuginone dans la prévention de la cryptosporidiose chez le chevreau nouveau-né
Auteurs : C. CHARTIER, M.P MALLEREAU et D. LENFANT
Résumé : La cryptosporidiose est une parasitose majeure chez le chevreau âgé de 5-20 jours et se traduit par une morbidité (diarrhée) et une mortalité pouvant dépasser 60 %. Peu de molécules ont une efficacité réelle dans sa prévention. Au cours d'une épizootie de cryptosporidiose chez des chevreaux, l'efficacité préventive du lactate d'halofuginone (RU 38 788, HalocurND) a été évaluée. Immédiatement après la naissance, les chevreaux, séparés de leurs mères, ont reçu 2 buvées de colostrum à J1 puis ont été nourris à l'allaiteur artificiel à partir de J2 jusqu'à J28. Le lactate d'halofuginone a été individuellement administré aux femelles (n = 48) de J3 à J9 à raison de 100 microg/kg PV/j per os tandis que les mâles (n = 21) étaient gardés comme témoins non traités. Deux fois par semaine, des prélèvements individuels de fèces ainsi que des notations cliniques et des pesées ont été réalisés jusqu'à J28. L'excrétion oocystale a été mise en évidence par frottis coloré selon la technique de HEINE en adoptant une quantification des éléments parasitaires observés selon une note croissante de 0 à 5. Chez les chevreaux témoins, le développement de l'infection a été normal : pics de prévalence et d'intensité d'excrétion entre J7 et J12 avec des notes oscillant entre 3,5 et 4,5 puis quasi disparition du parasite au-delà de21 jours. Chez les animaux traités, la prévalence et l'intensité d'excrétion ont été réduites, l'effet étant beaucoup plus net à J3-J7 par rapport à J7-J9. Après J9, l'excrétion a augmenté puis dépassé celle des animaux témoins. Le taux de mortalité global à 28 jours a été réduit dans le lot traité au lactate d'halofuginone (35,4 %) par rapport au lot témoin ( 61,9 %). En conclusion, le lactate d'halofuginone présente une activité indéniable vis-à-vis de la cryptosporidiose du chevreau en conditions naturelles. Toutefois cette efficacité est partielle et des études complémentaires portant en particulier sur la durée d'administration et sur la posologie s'avèrent néc.
Mots clés : Cryptosporidium sp, halofuginone , thérapeutique, chèvre
Correspondance : C. CHARTIER
Adresse : CNEUA-NIORT, Laboratoire de Recherches Caprines, 60 rue de Pied de Fond, B.P 3081, F-79012 Niort Cedex

[Retour]