Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2011
Tome : 162
Volume : 10
Pages : 468-474
Titre : Carences en cuivre et en zinc chez les bovins de la région de Béja : relations sol-plante­animal
Auteurs : S. ISMAIL, S. BEN ROMDHANE, J. IBN HADJ SLAMA, M.N. ROMDANE
Résumé : Le cuivre (Cu) et le zinc (Zn) sont 2 oligo-éléments dont la carence peut in­duire chez les bovins une production lactée et en viande insuffisante. Afin d'évaluer la situation dans la région de Béja (Nord-Ouest de la Tunisie), les dosages de la cuprémie et de la zincémie ont été réalisés sur 154 bovins ré­partis dans 8 délégations du gouvernorat de Béja et les teneurs respectives de ces 2 éléments ont aussi été mesurés dans les différents types d'aliments dis­tribués (foin, paille, fourrage vert, aliments à base de céréales, aliments à base de féverole et concentré commercial) et dans les sols par spectrophotométrie d'absorption atomique. Les valeurs moyennes de la cuprémie et de la zincémie ont été respectivement de 3.77 ± 1.20 ?mol/L et de 12.38 ± 3.39 ?mol/L avec 100 % d'animaux carencés en cuivre (cuprémie < 11 ?mol/L) et 9 % carencés en zinc (zincémie < 12 ?mol/L). De plus, la cuprémie était significativement plus faible chez les animaux âgés de plus de 5 ans et ces 2 paramètres bio-chimiques étaient significativement abaissés chez les vaches de race locale. Les aliments les plus pauvres en oligo-éléments ont été le foin et la paille mais à l'exception des aliments à base de céréales les teneurs alimentaires apportées en cuivre et en zinc étaient inférieures aux recommandations par type d'aliment. La plupart des sols (75 %) se sont révélés carencés en cuivre alors que 92 % avaient une teneur en zinc normale. Ces résultats montrent que les carences en oligo-éléments, principalement en cuivre ici, chez les bovins résultent d'un défaut de concentration de ces éléments dans les plantes en raison de la pauvreté des sols en éléments extractibles et par conséquent d'un défaut d'apports alimentaires de façon endémique.
Mots clés : Bovins, Plante, Sol, Cuivre, Zinc, Carence
Correspondance : S. BEN ROMDHANE
Adresse : Service de biochimie, école nationale de médecine vétérinaire, 2020 Sidi-Thabet, Tunisie - Auteur chargé de la correspondance : bromdane@yahoo.fr
Liens : pdf

[Retour]