Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2011
Tome : 162
Volume : 10
Pages : 460-467
Titre : Distribution intra-ovarienne du récepteur de type 1 de la vanilloïde (capsaïcine) en fonction du stade de développement sexuel chez les rattes traitées par la capsaïcine
Auteurs : S. TUTUNCU, N. OZFILIZ
Résumé : Dans cette étude, l'expression intra-ovarienne du récepteur de type 1 à la va­nilloïde (VR1) a été recherchée chez des rattes traitées chroniquement par une faible dose de capsaïcine (CAP) en fonction du stade de développement sexuel. Au moment de la puberté (âge: 42 jours), à la post-puberté (âge : 56 jours) et à l'âge adulte (70 jours), les ovaires ont été prélevés sur des femelles Sprague Dawley ayant reçu des injections sous-cutanées quotidiennes de cap­saïcine (1 mg/kg/j) diluée dans 10 % éthanol, 10 % Tween 80 et 80 % d'eau distillée (groupe CAP), ou de solvant uniquement (groupe VEH) ou n'ayant reçu aucun traitement (groupe C) (10 animaux par sous-groupe) puis les tissus ont été classiquement analysés par histologie conventionnelle et par immu­nohistochimie en utilisant la méthode de marquage par la streptavidine / biotine / peroxydase et un anticorps polyclonal de lapin anti-VR1. Les concentrations sériques des gonadotrophines et des stéroïdes sexuels ont été mesurées à l'aide de kits ELISA spécifiques. Quelle que soit la période de développement sexuel, l'expression du VR1 a été mise en évidence dans le cytoplasme de différentes cellules ovariennes (cellules de la granulosa, interstitielles, du corps jaune et de la thèque à un moindre degré) et est apparue indépendante d'une quelconque stimulation hormonale ainsi que du traitement par la cap­saïcine. Par ailleurs, le nombre de follicules en cours de développement a augmenté dans les ovaires des rattes traitées par la capsaïcine alors que les sécrétions de LH et de FSH sont apparues renforcées mais stables au cours du développement sexuel et que la production ovarienne des stéroïdes a été globalement et nettement diminuée. Néanmoins, les injections de solvant ont aussi affecté les productions hormonales en maintenant, en particulier, une progestéronémie élevée. Ces résultats démontrent une expression ovarienne constitutive du VR1 chez le rat ainsi que les effets positifs d'un traitement chronique par la capsaïcine sur les phases de prolifération au cours du déve­loppement folliculaire mais des études ultérieures sont à mener pour identifier avec précision les actions spécifiques de cette molécule.
Mots clés : Rat, ovaire, capsaïcine, récepteur de la vanilloïde, immunohistochimie, développement sexuel, gonadotro­phines, stéroïdes sexuels
Correspondance : S. TUTUNCU
Adresse : Department of Histology and Embryology, Faculty of Veterinary Medicine, University of Ondokuz May?s, 55 139 Kurupelit, Samsun, TURKEY - Corresponding author: serifeonen77@hotmail.com or serife.tutuncu@omu.edu.tr
Liens : pdf

[Retour]