Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2011
Tome : 162
Volume : 5
Pages : 258-264
Titre : Effets du méloxicam sur la dégradation métabolique à caractère oxydatif due à l'exercice chez les chevaux
Auteurs : V. GUNES, M. CINAR, A. C. ONMAZ, G. ATALAN, U. YAVUZ
Résumé : Dans cette étude, les effets du meloxicam, qui est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), sur un stress oxydatif induit par l'exercice ont été évalués chez le cheval. A cet effet, 16 chevaux sains ont été normalement entrainés pendant 2 heures, puis, immédiatement après, la moitié d'entre eux a été traitée par une injection intraveineuse de méloxicam (0.6 mg/kg) alors que les 8 chevaux restants ont reçu du NaCl 0.9% selon les mêmes modalités. Les paramètres physiques (température rectale, fréquences cardiaques et respiratoires) ainsi que les éventuels signes cliniques de l'inflammation, les paramètres gazeux sanguins, plusieurs marqueurs biochimiques sériques tels que la glycémie, la protéinémie, les activités de l'aspartate aminotransférase (AST), de l'alanine aminotransférase (ALT) et de la lactate déshydrogénase (LDH), les concentrations plasmatiques du malonedialdéhyde (MDA) et l'activité plasmatique de la superoxyde dismutase (SOD) ont été explorés 2 heures avant l'épreuve physique, immédiatement après et 1, 3, 5 et 7 heures après. Immédiatement après l'exercice qui a induit une accumulation transitoire de CO2 et une consommation prolongée d'O2, les paramètres physiques, les activités sériques de l'AST et les concentrations plasmatiques de MDA ont significativement augmenté alors que l'activité plasmatique de la SOD a été fortement réduite. Par comparaison avec les contrôles, les chevaux traités par le méloxicam ont présenté une récupération physique plus rapide associée à une élimination du CO2 et à un apport tissulaire en oxygène plus efficaces, des variations moins prolongées dans le temps de l'activité de l'AST et également une augmentation marquée de l'activité SOD en période post-exercice. Ces résultats démontrent qu'un exercice soutenu induit une situation de stress oxydatif chez le cheval, et que le méloxicam affecte l'équilibre oxydants / antioxydant en renforçant l'activité de la SOD.
Mots clés : Cheval, exercice, méloxicam, stress oxydatif, superoxyde dismutase
Correspondance : V. GUNES
Adresse : Department of Internal Medicine, Faculty of Veterinary, University of Erciyes, 38090 Kayseri, TURKEY. Corresponding author: gunesvehbi@hotmail.com
Liens : pdf

[Retour]