Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2011
Tome : 162
Volume : 4
Pages : 204-211
Titre : Changements histophysiologiques de la glande pinéale de chevreaux lors d’une situation de stress dû à un sevrage précoce : effets de la mélatonine
Auteurs : E. REDONDO, A. FRANCO, A. GARCÍA, A.J. MASOT
Résumé : Les objectifs de cette étude ont été d’analyser, d’une part, les modifications des concentrations plasmatiques de mélatonine et de cortisol ainsi que les variations morphologiques et fonctionnelles de la glande pinéale chez des chevreaux en situation de stress dû à un sevrage précoce et d’évaluer, d’autre part, les bénéfices d’un traitement par de la mélatonine exogène. Ainsi, les concentrations plasmatiques de la mélatonine et du cortisol, les concentrations de la mélatonine dans la glande pinéale, les caractéristiques (poids et volume) de cette glande, la densité et le volume des pinéalocytes (marqués par la synaptophysine) et des cellules interstitielles de type astrocyte (marquées par le GFAP) ont été déterminés chez 32 chevreaux de race Verata, âgés de 4 jours au début de l’expérience, sevrés précocement (à 6 jours, n = 16) ou non sevrés (n = 16) dont la moitié d’entre eux dans chaque groupe a été traité par un implant de mélatonine pendant 28 jours. Alors que la cortisolémie a été significativement augmentée chez les chevreaux sevrés précocement par rapport aux autres non sevrés, les concentrations de mélatonine dans le plasma et dans la glande pinéale ont été considérablement plus faibles. De plus, la morphologie de la glande pinéale (poids et volume), la densité et le volume des pinéalocytes et des cellules interstitielles ont aussi été nettement réduits lorsque les chevreaux ont été sevrés précocement. Le traitement par la mélatonine a partiellement corrigé la morphologie et le fonctionnement de la glande et réduit la cortisolémie chez les chevreaux stressés alors qu’il n’a globalement eu aucun effet sur les animaux non sevrés. Ces résultats montrent qu’une implantation de mélatonine jouerait un rôle positif important sur la fonction pinéale et indirectement sur la sécrétion du cortisol chez les chevreaux stressés par un sevrage précoce.
Mots clés : Chevreau, sevrage précoce, stress, mélatonine, cortisol, glande pinéale
Correspondance : E. REDONDO
Adresse : Histology and Pathology, Department of Animal Medicine, Faculty of Veterinary Medicine, University of Extremadura, 10071 Cáceres, SPAIN. Corresponding author: eloyredo@gmail.com
Liens : pdf

[Retour]