Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2011
Tome : 162
Volume : 4
Pages : 192-197
Titre : Effets in vitro de différents oligosaccharides sur la fermentation intra-ruminale chez le mouton
Auteurs : G.-H. LI, B.-M. LING, M.-R. QU, J.-M. YOU, X.-Z. SONG
Résumé : Cette étude a été entreprise afin de déterminer les effets de l’inclusion dans la ration de différents oligosaccharides non digestibles (OND) tels que les isomaltooligosaccharides (IMO), les mannanoligosaccharides (MOS) et les fructo-oligosaccharides (FOS) à des doses comprises entre 0 et 1% sur les paramètres de fermentation évalués après mises en culture des jus de rumens obtenus sur des moutons supplémentés ou non (concentrations des acides gras volatiles (AGV), des protéines bactériennes et de l’azote de l’ammoniac (NH3-N) dans le jus de rumen ; concentrations en NDF (fibre extraite par un détergent neutre) dans les résidus de cultures). Quelque soit le type de OND, la production en AGV a été significativement augmentée et les concentrations de NH3-N ont graduellement diminué en fonction de la dose ajoutée à la ration, de façon plus intense avec les IMO et les FOS qu’avec les MOS, par comparaison aux jus de rumen prélevés sur les contrôles non supplémentés. Les concentrations de protéines bactériennes ont également significativement augmenté lors d’une supplémentation en FOS et en MOS alors que ce paramètre a tendu à décroître avec les IMO. L’addition des IMO ou des FOS dans la ration a aussi induit des diminutions significatives et progressives de la teneur en NDF. Ces résultats montrent que les ONDs ont différemment amélioré les fermentations ruminales chez le mouton probablement en promouvant de façon spécifique la prolifération de certaines populations bactériennes. De plus, les FOS (qui ont modifié tous les paramètres recherchés dans cette étude) pourraient être considérés comme des additifs alimentaires potentiellement utiles chez le mouton.
Mots clés : Mouton, fermentation ruminale, in vitro, oligosaccharides non digestibles, acides gras volatiles
Correspondance : M.-R. QU
Adresse : College of Animal Science and Technology, Jiangxi Agriculture University, Nanchang, Jiangxi 330045, THE PEOPLE’S REPUBLIC OF CHINA. Corresponding author: qumingren@sina.com
Liens : pdf

[Retour]