Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2008
Tome : 159
Volume : 11
Pages : 538-544
Titre : Aptitudes maternelles de la brebis Djallonké en élevage traditionnel dans la Commune de Banikoara au Bénin
Auteurs : A.K.I. YOUSSAO, S. FAROUGOU, B. G. KOUTINHOUIN, G. BIO BAGOU, B. D. KORA
Résumé : La caractérisation des aptitudes maternelles de la brebis Djallonké en élevage traditionnel dans la Commune de Banikoara a été réalisée pendant 14 semaines dans 5 villages de l’Arrondissement de Founougo. Les paramètres de reproduction et le poids des agneaux ont été collectés sur 37 brebis et 55 agneaux, de race Djallonké. A la mise-bas, 67,6 pour cent des brebis ont donné une portée simple et ce taux était plus élevé (P inférieur à 0,05) que celui obtenu pour les naissances doubles (18,9 pour cent). Les fréquences des portées de 3 et 4 agneaux étaient respectivement de 10,8 et 2,7 pour cent. Le nombre d’agneaux par portée augmentait (r égal à 0,75 ; p inférieur à 0,001) en fonction du rang de mise bas. Les brebis de rang de mise-bas 3, 4 et 5 ont donné en moyenne 1,46 agneaux par portée alors que celles de plus de 6 étaient en moyenne 2,5 agneaux par portée. Le taux de mortalité enregistré dans les 5 premiers jours qui ont suivi la mise-bas était de, 17,9 pour cent et était fortement influencé par la taille de portée. Le poids moyen à la naissance des agneaux de race Djallonké était de 1,88 kg (écart-type de 0,32) et au sevrage, 10,56 (écart-type de 1,88 kg). Le mode de naissance avait un effet hautement significatif sur le poids à 60 et à 90 jours et sur le gain moyen quotidien de la naissance à l’âge de 90 jours (P inférieur à 0,001). Le rang de mise-bas a peu influencé le poids à 60 jours (P inférieur à 0,05) et plus, le poids à 90 jours et le gain moyen quotidien de la naissance à l’âge de 90 jours (P inférieur à 0,01). Les portées de grande taille ont des agneaux de poids individuel faible par rapport aux portées de petite taille. A partir de 60 jours, les différences pondérales s’exprimaient clairement. Tout comme la taille de la portée, le rang de mise-bas n’influençait significativement le poids qu’à partir de l’âge de 60 jours.
Mots clés : Aptitudes maternelles, brebis, Djallonké, Bénin
Correspondance : A.K.I. YOUSSAO
Adresse : Lycée Agricole Médji de Sékou, BP 14 Allada, BÉNIN. E-mail : issaka.youssao@epac.uac.bj
Liens : pdf

[Retour]