Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2008
Tome : 159
Volume : 10
Pages : 489-493
Titre : Influence de la dose d’inoculation du virus H6N2 A de la grippe aviaire sur le dépouillement du virus et réponse immune humorale des poulets après une infection généralisée artificielle
Auteurs : I. STOYANOV ZARKOV, I. VLADIMIROV BOCHEV
Résumé : Dix-huit poulets de 30 jours d’âge divisés en 3 groupes (No 1, 2 et 3) de 6 oiseaux ont été infectés par voie intraveineuse avec LPAIV H6N2 isolé de canards sauvages (Anas platyrhynchos). Un groupe contrôle (No 4) de 6 poulets n’a pas été infecté. L’infection a été effectuée par des doses de virus différentes – groupe No 1 par 105.25 ELD50 /100 ?L par oiseau, No 2 – par 104.25 ELD50 /100 ?L par oiseau, No 3 – par 103.00 ELD50 /100 ?L par oiseau. Dans chaque groupe le pourcentage d’oiseaux infectés, la période du dépouillement du virus et la présence d’une réponse immune humorale étaient surveillés par un test HI. Le réisolement viral a montré que l’infection avait été établie dans les poulets infectés avec les doses de 105.25 ELD50 /100 ?L par oiseau et 104.25 ELD50 /100 ?L par oiseau. Un plus grand nombre de réisolement viral a été possible quand l’inoculation a été effectuée par la dose virale plus haute (33.33 % versus 16.67 %), et un plus grand nombre d’isolats ont été obtenus (6 % versus 1.2 %). Des anticorps ont été détectés dans 100 % des oiseaux infectés par la dose virale de 105.25 ELD50 /100 ?L par oiseau et dans 16.67 % des oiseaux infectés par la dose de 104.25 ELD50 /100 ?L par oiseau. Les titres d’anticorps des oiseaux avec réisolement viral variaient entre 8 log2 - 11 log2, et ceux des oiseaux sans dépouillement viral (seulement les oiseaux infectés par la dose de 105.25 ELD50 /100 ?L par oiseau) – entre 4 log2 - 5 log2, avec une apparition d’anticorps plus tardive (après le jour 14 PI).
Mots clés : Poulets, expérimentation, virus A de la grippe aviaire faiblement pathogène, dose, réisolement viral, anticorps
Correspondance : I. STOYANOV ZARKOV
Adresse : Department of Microbiology, Infectious and Parasitic Diseases, Veterinary Faculty, Thracian University, 6000 Stara Zagora, BULGARIA. E-mail : ivanzarkov@yahoo.com
Liens : pdf

[Retour]