Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2015
Tome : 166
Volume : 11-12
Pages : 350-359
Titre : Digestibilité in vitro et cinétique de fermentation des feuilles de cinq arbustes fourragers du nord est algérien
Auteurs : L. MEBIROUK-BOUDECHICHE, S. ABIDI, M. CHERIF, I. BOUZOURAA
Résumé : La composition chimique et les caractéristiques de la fermentation in vitro ont été déterminées pour 6 espèces arbustives collectées dans une zone pastorale du nord-est algérien au cours de la période de pâturage (printemps). La composition chimique primaire et secondaire a été déterminée et les paramètres de fermentation in vitro ont été mesurés dans des seringues en verre de 100 ml pendant 72 heures afin de déterminer la production de gaz et de méthane avec et sans présence de polyéthylène glycol (PEG) et d'en déduire l'énergie métabolisable (EM). Nous avons établi des corrélations entre les différents paramètres analysés. Les teneurs en matières azotées totales (MAT) sont les plus élevées pour Acacia mimosa (15,01 %MS) qui est parallèlement la plus riche en composés secondaires (35,98 et 38,32 g équivalent acide tannique/kg MS pour les phénols et tanins totaux et 10,27 g équivalent leucocyanidine/kg MS pour les tanins condensés), ces derniers étant les plus bas pour Lavandula stoechas (12,28 et 6,91 g équivalent acide tannique/kg MS pour les phénols et tanins totaux et 1,48 g équivalent leucocyanidine/kg MS pour les tanins condensés) qui s'est montrée la plus digestible après 72h d'incubation (43,40 ml/0,2 gMS). En absence de PEG après 24h d'incubation, la production de gaz et de méthane sont les plus faibles pour Acacia mimosa (7,34 et 2,96 ml/0,2 g MS respectivement), l'ajout du PEG a amélioré nettement cette production avec des taux d'augmentation de 256,16 et 531,80 % pour les gaz et le méthane. Il n'en est pas de même pour Phillyrea angustifolia et Phillyrea latifolia, pour qui le PEG a eu un effet dépressif sur la production de gaz et de méthane (-5,69 ; -16,58 pour P. angustifolia et -3,86 ; -38,01% pour P. latifolia). Il a été conclu par la technique in vitro que certaines espèces disponibles dans la zone étudiée présentent des propriétés anti méthanogènes importantes, qu'il serait possible de valoriser.
Mots clés : Feuilles d'arbustes fourragers, composition chimique, digestibilité, ruminants
Correspondance : L. MEBIROUK-BOUDECHICHE
Adresse : Laboratoire d?épidémio-surveillance, santé, productions et reproduction, expérimentation et thérapie cellulaire des animaux domestiques et sauvages, Université d?El Tarf, B.P 73, 36000, EL Tarf, ALGÉRIE. boudechiche.lamia@gmail.fr
Liens : pdf

[Retour]