Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 1995
Tome : 146
Volume : 5
Pages : 333-339
Titre : Les mucinoses cutanées du chien et du chat :étude histologique et histochimique à partir de 106 cas
Auteurs : M. DELVERDIER, T. SELTENSPERGER, M.F. AMARDEILH et J.P MAGNOL.
Résumé : 106 cas de mucinoses cutanées du chien et du chat ont donné lieu à une étude histologique et histochimique. A l'exception notable de la mucinose du Shar-Peï, la plupart des mucinoses cutanées des carnivores sont cliniquement inapparentes. Leur étude histologique et histochimique permet de montrer qu'elles constituent un groupe hétérogène et peuvent se répartir comme dans l'espèce humaine en mucinoses primaires et mucinoses secondaires. Dans les mucinoses primaires diffuses, il est possible de distinguer celles qui sont associées à une hyperplasie et/ou une activation de la population fibroblastique (mucinose du Shar-Peï, mucinose papuleuse) de celles qui ne le sont pas (myxoedème, scléroedème). La mucinose dermique de l'hypothyroïdie canine se caractérise par des dépots discrets d'acide hyaluronique dans le derme superficiel et le derme réticulaire lâche. La mucinose du Shar-Peï résulte d'une accumulation massive d'acide hyaluronique mais aussi de chondroïtines 4 et 6 sulfate et de dermatan sulfate dans le derme et l'hypoderme. En raison de sa fréquence et de son intensité, cette dernière peut constituer un bon modèle d'étude notamment en ce qui concerne les fibroblastes impliqués dans sa constitution.
Mots clés : histologie - histochimie - mucinoses -peau - chien - chat.
Correspondance : M. DELVERDIER
Adresse : École Nationale Vétérinaire de Toulouse, Unité d'Anatomie Pathologique, 23, chemin des Capelles F-31076 Toulouse Cedex

[Retour]