Logo de la Revue de Médecine Vétérinaire

Site Web de la Revue de Médecine Vétérinaire

Détail de l'article

[Retour]

Pour les articles publiés à partir de janvier 2000, vous pouvez accéder à l'article complet au format pdf en cliquant sur "pdf" dans la rubrique "Liens" du tableau.

Année : 2005
Tome : 156
Volume : 11
Pages : 547-554
Titre : Production et purification des fumonisines issues d’une souche de Fusarium verticilloides fortement toxinogène.
Auteurs : J.D. BAILLY, A. QUERIN, D. TARDIEU and P. GUERRE
Résumé : Les fumonisines sont les principales mycotoxines produites par les Fusarium verticilloides et Fusarium proliferatum, moisissures largement répandues comme contaminants du maïs. Ces molécules sont hépatotoxiques et néphrotoxiques dans plusieurs espèces et carcinogènes chez les rongeurs de laboratoire. De plus leur consommation a pu être reliée à une forte prévalence de cancers de l’œsophage chez les habitants de certaines régions du monde. L’objectif de ce travail était d’améliorer les conditions de production et de purification de la FB1 au laboratoire afin de produire des quantités importantes de toxines pouvant être utilisées dans le cadre d’intoxications expérimentales d’animaux de rente. Nous avons utilisé une souche fortement toxinogène de Fusarium verticilloides (NRRL 3428), isolée d’aliments pour animaux. L’influence sur la production de fumonisines du substrat, de la teneur en eau, du matériel utilisé pour la culture et de la granulométrie du substrat a été testée. Les conditions optimales de production correspondent à une culture réalisée sur du maïs grossièrement broyé, à 50% de teneur en eau, à 21°C pendant 5 semaines. Dans ces conditions, la production atteint 3 à 4 g de fumonisine B1 par kg de matériel de culture. La composition des extraits obtenus est la suivante : 54% de FB1, 8% de FB2, 9% de FB3 et 29% de pigments provenant du maïs. Le rapport entre FB1 et FB2 est comparable à celui qui est observé dans du maïs naturellement contaminé. La purification des extraits par passage sur colonne SAX a permis l’élimination des pigments et l’obtention d’extraits suffisamment purs pour pouvoir être utilisés par voie intraveineuse ou intrapéritonéale.
Mots clés : Fusarium verticilloides - Fumonisines - production - purification.
Correspondance : J.D. BAILLY
Adresse : UPSP Mycotoxicologie, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, BP 87614, 23 chemin des capelles, 31076 Toulouse cedex. email : jd.bailly@envt.fr
Liens : pdf

[Retour]